Ange

De Nephilim

L'Ange est un métamorphe classique d'un Eolim dont l'humeur élémentaire flegmatique et sèche répond à la domination du Ka-Air sur son pentacle.

L'Ange personnifie l'air qui flotte au-dessus des nuages, indécelable, lointain, désengagé et loin de toute la futilité terrestre. C'est pour cette raison qu'il est souvent considéré comme snob, faisant ressentir à ceux qu'il croise qu'il s'estime supérieur aux autres, comme issu d'une noblesse naturelle dont il ne fait pas franchement étalage, mais qu'il préfère rappeler par quelques suggestions bien placées. Pour autant, il n'est pas à l'abri des passions et des sautes d'humeur, mais il les dissimule derrière une aura de mystère et de silence, gardant pour lui ses buts secrets pour ne dévoiler que ce qu'il veut bien dire. Il considère les autres Immortels ou les humains comme des alliés beaucoup moins fiables que les livres, grimoires et autres supports de Sapience qu'il accumule à la recherche de l'élévation de son esprit et la perfection de ses connaissances. Cela le rend peu sociable et lui donne souvent l'occasion de disparaître pendant des jours, enfermé dans une bibliothèque, un musée ou tout autre endroit où fourmillent les traces de Sapience et les Foci.

Les métamorphoses de l'Ange mettent en avant ses prétentions de perfection : sa chevelure est d'un doré métallique et brillant ; ses doigts sont d'une finesse et d'une blancheur cadavériques ; ses poils se muent en un duvet, voire des plumes au niveau des clavicules et des bras ; son corps s'auréole d'une odeur de miel attirant les insectes gourmands ; et sa voix prend les accents mélodieux d'un choeur divin.

PORTRAIT CHINOIS D'UN ANGE

Si j'étais un phénomène naturel, je serais un nuage.

Si j'étais un métal, je serais le platine.

Si j'étais un animal, je serais une colombe.

Si j'étais une couleur, je serais le blanc.

Si j'étais un être mythologique, je serais l'archange Gabriel.

Si j'étais un humain célèbre, je serais Léonard de Vinci.

Si j'étais une activité humaine, je serais la philosophie.

Si j'étais une oeuvre, je serais Le pendule de Foucault de Umberto Eco ou L'Aleph de Borgès.

Si j'étais une arme, je serais une épée.

Si j'étais un objet, je serais un livre ou une paire de lunettes en cristal.


Références dans les suppléments suivants


Ka, p.58
Livre de Base II, p.23
Livre de Base I, pp.49.55.221
Loa, p.15

Voir aussi les concepts suivants


Eolim, Ka-Air, Métamorphe, Moroni